Apparement l'été est la période idéale pour trouver sa moitié, même à Paris. 

Je reste sceptique, car je suis encore célibataire.

Vous vous dites peut-être que j'ai un troisième téton caché, que je suis unijambiste ou que je louche, que ne ni. Je suis juste la Parisienne banale qui enchaîne le fameux "métro-boulot-dodo" avec pour seule fantaisie une à deux fois par semaine un "métro-boulot-MOJITO-dodo". 

Alors ce soir, petit coup de blues en regardant l'amour est dans le pré. Même certains agriculteurs avec des dents noires trouvent l'amour. Que faire pour remédier à ça quand on n'est pas encore parti en vacances, pas bronzée et fatiguée par le travail et les touristes dans les transports ?

1) M'inscrire sur un site de rencontres ... Why not ? Côté positif de la chose, l'égo est reboosté, on se sent un peu comme si on était Pippa Middelton tellement on crouille sous les compliments. Côté négatif, c'est très surfait, la réalité est parfois très éloignée. Allez, pourquoi pas pour une passion d'été, sans le sable et les coups de soleil.

2) Sortir, enchainer les soirées dans les bars et dans les boites ... Bonne idée mais clairement une fois qu'on a un QG difficile d'en changer et bizarrement moi quand j'y vais je ne parle pas à tout le bar, je ne fais pas connaissance avec tout le monde, je reste avec mes amis avec l'esprit plus ou moins divaguant. Et puis en boite, ce n'est pas l'idéal pour discuter, les gens sont plutôt là pour tâter la marchandise. Qui n'a jamais vu des mecs arriver par derrière et embrasser la fille sans même avoir vu son visage, juste parce qu'elle a un bon boule.

3) Rencontrer quelqu'un au travail ... Oui, c'est une bonne idée mais faut-il encore travailler dans un milieu mixte. Les Ressources Humaines manquent cruellement de testostérones... oh hé... les mecs vous êtes où ? Sinon, se taper un collègue c'est pas mal mais gare aux rumeurs après. Rien que cet été, j'en ai entendu des parties de jambes en l'air dans ma petite boite. Ca fait sourire de voir que ses collègues sont plutôt créatifs dans la sphère professionnelle privée.

4) Quatrième et dernière idée. Rencontrer l'amour au coin de la rue, l'immeuble ou au supermarché. Maintenant, même pour sortir les poubelles, je sors le grand jeu. Ca devient grave. Je viens de déménager et ces messieurs sont nombreux dans le quartier alors affaire à suivre...

Sur ce, je retourne à ma tasse de thé, ma couverture pilou et mes programmes télés de vieille fille avant l'heure.

A vos claviers, j'attends vos techniques de drague !!!